Oiseau criard

0
0
295
B4BA4228-9256-43FE-A851-F49A41032C04

Chaque soir, Morphée m’entraîne au fond des eaux damnées

D’où les jurons, les rires profonds de ma captive gorge soudain délivrée, 

D’où les cris, les quelques paroles insensées font rire les oiseaux comme toi 

S’ils s’amusent et virevoltent encore au dessus de la mer, c’est qu’ils n’ont jamais nagé 

Aux Abysses

Aux Abysses, méconnaissable, ton visage façonne le mien

Il creuse sous mes paupières de jolies cavités et y loge à l’année 

Si l’on m’ôtait la voix, finirais-je par oublier 

La beauté de ton ignoble plumage ?

Ce n’est que d’un cri 

Chaque fois

Que je me noie

 

Et chaque soir, il ne suffit que d’une seconde

De toi aux Abysses 

Tu creuses, seconde après seconde – l’on croirait que j’y plonge 

Pour mieux m’y noyer 

Dans ces eaux troubles et salées

  • 72C8D05B-F6C1-4D5E-8977-9C9E328EE4CB

    Mots dits

     ·  · Dans ton cœur une saison ; Aux yeux marrons et hauts chignons A l’heure des souvenir…
  • 001B618A-FE34-4745-8EE3-59B78B7A7BA4

    Quarente minutes au soir rieur

    Un milliard de minuscules pierres agglutinées soutiennent le poids de douces présences pas…
  • IMG_2139

    Sommeil

      Tu ne dois plus tant ta mauvaise mine à l’amertume des jours qu’à l&rsq…
Charger d'autres articles liés
  • 56FE5525-94A3-4848-ABD6-F92057BB3A90

    Ce lui

    Je n’ai plus quitté ce lieu où tu n’es rien Je fuis les vitres, je m’accroche aux reflets …
  • 2E058623-7A32-455F-9290-DCA5F20E75C3

    Introspection

    Et cette image qui m’était apparue comme une si évidente et parfaite représentation de ce …
  • 72C8D05B-F6C1-4D5E-8977-9C9E328EE4CB

    Mots dits

     ·  · Dans ton cœur une saison ; Aux yeux marrons et hauts chignons A l’heure des souvenir…
Charger d'autres écrits par fuziondiaphane
  • 2E058623-7A32-455F-9290-DCA5F20E75C3

    Introspection

    Et cette image qui m’était apparue comme une si évidente et parfaite représentation de ce …
  • Xavier Dolan

    Deux mains chez toi

    Il n’y’a plus rien qui puisse affoler tes nerfs Rien qui ne puisse engloutir la pierre, si…
  • ED1DCBCB-BE0A-4FB9-816B-80CAAC6F3FEE

    carnet n°2 : mars – juin 2019 // h a ï r

    Le ciel garde ses yeux mi-clos, ce soir. J’ai pour habitude d’observer la longue descente …
Charger d'autres écrits dans A - L

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Boule et Bile dans la gorge

Est-ce le corps de la lucidité, le poids de la force qui s’est enfouie sous les gorges lou…